29 août 2017 Evènements

SCPI : 5 bonnes raisons de les acheter à crédit

Avec des performances à faire pâlir d’envie (4,36% au 30 juin 2017 et 4,63% en moyenne en 2016), l’investissement dans les SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) a le vent en poupe. En achetant vos SCPI à crédit vous pourrez en faire un placement doublement rentable. On vous explique pourquoi.

1. Acheter des SCPI à crédit permet de se constituer un patrimoine sans capital de départ

Vous voulez vous constituer un patrimoine immobilier mais vous ne disposez pas du capital nécessaire ? Vous pouvez investir dans des SCPI avec quelques centaines d’euros seulement. Mieux, vous pouvez emprunter la somme nécessaire à votre achat. Durant la phase de remboursement du prêt, les dividendes versés par la SCPI (autour de 4,5 % en moyenne) permettent de régler tout ou partie des mensualités du prêt (1,5 % en moyenne), et donc de limiter sensiblement l'effort d'épargne. Au terme du crédit, les dividendes deviennent des revenus complémentaires pour l'épargnant.

2. Les taux bas des prêts immobilier offrent un bel effet de levier

Le niveau historiquement bas des taux d'intérêt (autour de 1,5 % pour un prêt à taux fixe sur 15 ans) incite à s'endetter pour se constituer un patrimoine dans la pierre, par le biais des SCPI. Assorties d'un rendement supérieur (4,6% en moyenne) aux taux de crédit actuels, elles permettent de réaliser des montages ingénieux. Et ce sans aucun souci de gestion et en investissant dans un patrimoine diversifié (bureaux, murs de boutiques, logement, etc.). 

3. Vous profitez d’une fiscalité favorable

En achetant vos SCPI à crédit, vous profitez d’une fiscalité favorable, puisque vous pourrez déduire les intérêts d’emprunt de vos revenus fonciers, sans limitation de temps ni de durée. Les revenus de vos parts de SCPI ne seront donc pas ou très peu imposés.

4. Vous protégez vos proches en cas de décès

Un crédit immobilier est généralement assorti d'une assurance décès-invalidité. En cas d’accident de la vie, le prêt est automatiquement remboursé et vos proches sont donc protégés. 

5. Vous pouvez choisir le type de prêt qui vous convient le mieux

Jusqu’à 50 000 euros, les banques peuvent vous proposer un prêt à la consommation affecté. Une bonne façon de profiter des offres canon de certaines banques. Attention cependant, pour que les intérêts soient déductibles de ses revenus fonciers vous devrez prouver au Fisc que le crédit a vraiment servi à acheter des SCPI en apportant certains éléments, comme le montant des parts, leur date d’échéance et le tableau d’amortissement.
Au delà de 50 000 euros, le financement se fait généralement à l’aide d’un crédit immobilier classique. Dans ce cas pas de problème de déductibilité des intérêts d’emprunt. 
Enfin les plus gros patrimoine opteront pour un crédit « in fine » (une forme de crédit immobilier à taux fixe dont vous ne remboursez que les intérêts et les assurances pendant toute la durée du crédit) afin de gonfler le montant des intérêts d’emprunt. Les banques demandent en général en garantie le nantissement d’un contrat d’assurance-vie.
 

À lire aussi

18 septembre 2017 Evènements

BIENTOT : Nouveauté PERIAL Asset...

PERIAL met le cap sur le Grand Paris. Découvrez en plus prochainement

15 septembre 2017 Evènements

Les SCPI en vedette à Patrimonia

Patrimonia, grand rendez-vous annuel des professionnels du patrimoine qui se tiendra les 28 et 29 septembre est placé cette année sous le signe de l'anticipation, av

13 septembre 2017 Evènements

Les SCPI, un enjeu de financement de l'...

L'Impôt sur la Fortune Immobilière, l'IFI, dont les grandes lignes ont été évoquées en marge des annonces du gouvernement sur l'ISF le 12 septembre, interr

Les risques à investir en SCPI

Investir en SCPI est un investissement immobilier : il s'agit donc d'un investissement long terme dont la liquidité est limitée, le capital et les revenus non garantis.

Risque de perte en capital : lié à l’absence de garantie de remboursement du capital initialement investi.
En cas de nécessité de trouver du capital pour rembourser les retraits qui ne seraient pas compensés par des souscriptions, le montant de ce capital dépendra de l’évolution des marchés immobiliers.

Risque immobilier : susceptible d’entraîner une baisse de la valeur due à la variation des marchés immobiliers.

Risque lié à la gestion discrétionnaire : résultant de la sélection par les gérants d’investissements moins performants. 

J’ai pris connaissance des risques