Guide des SCPI #4 : Investir dans une SCPI, oui mais pour quoi faire ?

Il y a 6 mois
La SCPI est un produit d’épargne immobilière « tout-terrain », qui peut répondre à plusieurs objectifs pour un investisseur particulier ou institutionnel. On vous explique !

Investir dans l’immobilier autrement


La SCPI donne l’occasion de diversifier ses investissements dans l’immobilier et représente un véritable outil pour la transmission de son patrimoine. En plus de l’immobilier d’habitation détenu en direct (résidence principale, secondaire, bien locatif), la SCPI permet d’accéder à de l’immobilier de bureau réputé plus stable et régulièrement plus rentable que l’immobilier d’habitation (1). Une autre façon de jouer la carte de la diversification.


(1) Taux de rendement 2021 : immobilier de bureaux : 2,75%. Résidentiel : 2,00%. Source Knight Franck / Banque de France

 

Se bâtir un patrimoine grâce au crédit


Contrairement à la plupart des placements financiers qui nécessitent un paiement comptant, l’immobilier et notamment la « pierre papier (2)» peut se financer à crédit. Dans un premier temps, les revenus potentiels permettent de régler tout ou partie des mensualités de remboursement. A l’issue du crédit, vous en bénéficiez dans leur intégralité. A terme, Il sera même possible de revendre vos parts avec une éventuelle plus-value immobilière traduisant la valorisation, dans la durée, du parc immobilier de votre SCPI.
Attention : Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager


(2) La notion de « pierre papier » couvre l’ensemble des placements immobiliers mutualisés gérés par des sociétés de gestion et détenus par les investisseurs sous forme de parts.

 

Plusieurs options fiscales


Le désir d’alléger ses impôts se concrétise par l’achat de parts de SCPI fiscales. L’avantage fiscal est quasiment immédiat, c’est-à-dire qu’il prend effet l’année de la souscription.
A savoir : il est possible d’acheter des parts en décembre d’une année, pour profiter de l'allègement de son impôt sur le revenu de ladite année payable l’année suivante. Par ailleurs, acquérir des parts de SCPI en démembrement de propriété permet par exemple au nu-propriétaire d’investir en bénéficiant d’une décote, sans alourdir son revenu imposable sur la durée du démembrement.

 

Financer les études de ses enfants


Piocher dans ce placement « tirelire » qui génère des revenus potentiels à date fixe permet de faciliter le financement de toutes sortes de dépenses. A ce titre, les (chères) études supérieures d’un enfant font souvent figure de sérieux motif pour mettre ce type de placement à contribution pendant plusieurs années.

 

S’affranchir de la gestion locative


C’est l’atout majeur de la SCPI. Très chronophage, la gestion locative de tous les immeubles est déléguée à une société de gestion. Ce qui libère nombre de particuliers qui peuvent avoir une phobie de ces questions liées à la fois à l’administratif, au juridique, au financier et à la fiscalité des SCPI.

 

Ne pas alourdir son IFI


La souscription de la nue-propriété de parts de SCPI ne génère aucune fiscalité supplémentaire. Concernant l'impôt sur le revenu, le nu propriétaire des parts d’une SCPI de démembrement ne perçoit aucun dividende pendant 5 à 15 ans. Du coup, il n'y a pas taxation au titre des revenus fonciers. Concernant l'IFI, la détention de la nue-propriété n'entre pas dans l'assiette de calcul de ce nouvel impôt. Là encore, ce mode détention est une façon ne pas "charger" son IFI.
 

Pour aller plus loin

0 0