"La stratégie de PF Grand Paris a été validée par les investisseurs"

  • PF Grand Paris
Il y a 1 année
Yann Videcoq était l'invité du mois sur l'émission Parlons Placement. Le Directeur du Fund Management chez PERIAL Asset Management revient sur le bilan 2018 de la SCPI PF Grand Paris et ses perspectives 2019.

Les rendements

Le rendement de PF Grand Paris s'élève à 4,40% de dividende de valeur sur le marché aujourd’hui, c'est une belle performance pour la SCPI qui améliore son DVM cette année (4,35% en 2017). Cette performance a été rendue possible par les acquisitions  que nous avons réalisés, toute à des taux de rendements intéréssants.

Société de gestion avec plus de plus de 50 ans d'expérience, PERIAL sait sélectionner ses actifs sur les marchés. Nous avons invetsi à un taux moyen de 5,20% sur les 180 millions d'acquisitions faites pour PF Grand Paris.

La collecte

Contrairement au reste du marché, PERIAL a su maintenir de bons niveau de collectes, notamment grâce à la réouverture du capital de PF Grand Paris, anciennement PF1. Le recentrage de la stratégie de la SCPI sur le Grand paris a été un succès et a permis a PERIAL de collecter pres de 110 millions d'Euros en 2018, soit 75 millions en net, une très belle réussite.

Cette année, nous avons en permanence été en avance sur la collecte au niveau des investissements, ce qui a un effet très relutif sur la distribution. Utiliser des crédits à court terme pour anticiper la collecte permet en effet de créer du rendement pour le porteur de part, ce améliore la rentabilité imméduiate.

Les dividendes

Toutes les acquisitions faites en 2018 vont porter leurs fruits en 2019, PF Grand Paris entame donc une bonne année. Nous nous attendons donc à délivrer des dividendes compris entre 21 et 22 euros par part cette année (21 euros/part en 2018).

Le marché immobilier

Le marché en Île-de-France aujourd’hui a de bons fondamentaux, notamment au niveau de la vacance. A Paris on est à moins de 3% de vacance, ce qui signifie qu’il n’y a pas de frottement entre l’offre et la demande, le marché est tendu, cela créé des augmentations au niveau des loyers. Sur le reste de l'Ile-de-France, on est à -6% de vacance, un taux également très faible.

Nous avons constaté une baisse des mesures d'incitations, c'est-à-dire qu'il y a eu une baisse du nombre de mois de loyer offerts aux locataires pour s'installer dans un immeuble (en moyenne, 20% du loyer annuel soit environ 3 mois).

Nous anticipons chez PERIAL une poursuite de cette dynamique de marché avec environ de 2,5 millions de m² placés l'année prochaine.

Pour aller plus loin

0