Guide des SCPI #10 : Acheter et vendre des parts

photo_chap_10_0.jpg
Il y a 6 mois
Acquérir ou vendre des parts d’une SCPI suppose de connaitre sa nature. Elle peut être à capital fixe ou variable, ce qui conduira à passer par des canaux de vente (ou de revente) différents. Les modalités de souscription restent les mêmes.

Acheter des parts


Pour acheter des parts de SCPI, vous pouvez vous adresser à des professionnels du placement : banquiers, assureurs, conseillers en gestion de patrimoine. Leur conseil permettra aux moins initiés d’entre vous d’aborder avec clarté l’univers spécifique des SCPI. Il est aussi possible de vous adresser directement à une société de gestion qui crée et commercialise ses propres SCPI. 
Dans tous les cas, prenez le temps de vous informer de la qualité et des performances de la SCPI visée en consultant l’ensemble des documentations disponibles (notices d’information, bulletins semestriels, rapport annuel). Veillez aussi à prendre connaissance de l’ensemble des frais liés à l’acquisition et la revente des parts que vous envisagez d’acheter.

 

Sur le marché primaire 


Sur ce marché, les parts sont acquises au moment de leur émission. Il peut s’agir de SCPI nouvellement créées et en phase de collecte, de SCPI à capital variable, ouvertes en permanence à la souscription, ou de SCPI à capital fixe qui procèdent à une augmentation temporaire de capital.
Dans tous les cas, le prix de la part est fixé directement par la société de gestion. 

 

Sur le marché secondaire 


Sur ce marché, toutes les parts commercialisées ont déjà fait l’objet d’une première acquisition. Ce sont, en quelque sorte, des parts « d’occasion » mises en vente par d’autres épargnants.
Dans tous les cas, il s’agit de parts de SCPI à capital fixe et fermé qui n’autorisent plus l’émission de nouveaux titres de propriétés (les parts).
Ces parts sont revendues de gré à gré entre particuliers, le plus souvent en passant par la société de gestion qui tient un registre des ordres d’achat et de vente. Le prix de vente - dit « d’exécution » - de la part n’est pas fixé, à proprement parler, par la société de gestion. Il est conditionné à la confrontation de l’offre et de la demande du moment. Plus les parts sont rares et attractives, plus leur prix peut être élevé. Bien sûr, cela peut devenir compliqué de céder ses parts d’occasion si les rendements SCPI ne sont pas au rendez-vous.


Mêmes modalités de souscription pour tous


Une fois la SCPI choisie et le montant d’investissement déterminé, il ne reste plus qu’à concrétiser la transaction en respectant des modalités de souscription bien définies :

  • remplir et signer le bulletin de souscription,
  • fournir une copie d’un justificatif d’identité,
  • fournir une copie d’un justificatif de domicile,
  • régler l’achat des parts (sous forme de virement ou prélèvement),
  • donner un RIB pour percevoir les dividendes potentiels.

 

Vendre


Les parts de SCPI précédemment acquises par un investisseur, professionnel ou particulier, sont en permanence cessibles sur le marché secondaire.

  • SCPI à capital fixe : ces parts « d’occasion » sont revendues librement entre particuliers. La transaction peut aussi passer par la société de gestion qui tient un registre des ordres d’achat et de vente.
  • SCPI à capital variable : C’est la société de gestion qui assure le remboursement à un associé des parts qu’il propose à la revente. Le prix de retrait (soit le prix de rachat) est celui de la valeur de la part à la date de la demande.
     

Pour aller plus loin

0 0